Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Share this post with your friends

Les soins infirmiers à domicile en 6 questions

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Chaque jour, plus de 30.000 infirmiers⋅ères prennent soin de leurs patients à domicile ! Ils sont une aide précieuse tout particulièrement pour les personnes âgées en perte d’autonomie. Vous ou un de vos proches faites appel à leurs services ou l’envisagez ? Découvrez dans cet article les rôles des infirmiers⋅ères et les soins qu’ils prodiguent, comment se déroulent les visites à domicile et combien elles coûtent.

1. L’infirmière à domicile, c’est qui ?

Les infirmier⋅ère à domicile administrent des soins paramédicaux et d’hygiène au domicile de leurs patients malades ou dépendants. Leur accompagnement dans le quotidien facilite le bien-être des personnes âgées à domicile, ainsi que de leur famille. Les infirmiers⋅ères à domicile ont les mêmes qualifications que les infirmiers⋅ères des hôpitaux. Ils sont agréés par le SPF Santé publique et par l’INAMI (Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité). Les infirmiers⋅ères peuvent également travailler en tant que salariés auprès d’organisme de soins à domicile. D’autres sont indépendants et sont regroupés au sein de l’association d’Union Générale des Infirmiers de Belgique.

2. Quel est son rôle ?

Les infirmiers et infirmières à domicile jouent trois rôles auprès de leurs patients à domicile :

Le rôle de soignant : Ils prodiguent les soins infirmiers et l’administration des traitements, sous prescription du médecin, afin d’assurer le rétablissement ou le maintien du bien-être à domicile. En plus de veiller au suivi thérapeutique de leurs patients, ils identifient éventuellement de nouveaux besoins en matière de santé. Les infirmiers⋅ères rédigent et tiennent également à jour le dossier infirmier de chaque patient.

Le rôle social : Les infirmiers⋅ères sont un soutien moral, une personne de confiance dans le quotidien des personnes âgées. Parfois les seuls visiteurs de la journée, ils participent grandement, comme les autres aidants à domicile, à la réduction de l’isolement des personnes solitaires.

Le rôle éducatif : Grâce à leur proximité avec les patients et leur famille, les infirmiers et infirmières à domicile peuvent les informer et conseiller de façon plus personnelle et simple. Ils expliquent notamment comment procéder face à telle pathologie ou soin à administrer.

 

3. Concrètement, quelles tâches effectue un(e) infirmier⋅ère ?

Les infirmiers⋅ères effectuent les soins tels que :

Alimentation : par voie entérale ou parentale
Cathéter : retrait et rinçage
Injection : sous-cutanée, intramusculaire, intraveineuse, insulinothérapie aux multiples injections
Médicaments : préparation des médicaments/pilulier à donner
Pansement : simple et complexes
Prise de sang : normale ou profils nutritionnels
Prise de paramètres : tension artérielle, glycémie, température, saturation, pulsation
Soins de voies respiratoires : aspiration des voies respiratoires
Soins palliatifs et prise en charge de la famille
Soin technique spécifique : perfusion sous cutanée ou intraveineuse
Thérapie de compression : mise de bande de contention, bas de contention
Toilette : quotidienne ou plusieurs fois par semaine, totale ou partielle

Certains infirmiers sont spécialisés dans la pratique de certains soins. Si vous ou votre proche a des besoins spécifiques, nous vous conseillons de vous renseigner directement auprès de l’infirmier⋅ère de votre choix via notre plateforme.

 

4. Qui a besoin de ses services ?

Toute personne qui nécessite des soins, de jour comme de nuit, et qui est en possession d’une prescription médicale pour les recevoir, peut bénéficier de soins infirmiers à domicile. Seuls les soins d’hygiène sont exemptés de prescription.

Dans de nombreux cas, l’intervention des infirmiers⋅ères à domicile contribue à retarder ou à éviter une hospitalisation ou une entrée en maison de retraite. Elle facilite également le retour après une hospitalisation ou un séjour en maison de revalidation. Bien souvent, la possibilité d’être traité et choyé à la maison soulage les personnes âgées malades, blessées ou dépendantes.

5. Comment ça se passe ?

La première fois que la personne âgée reçoit les soins d’un(e) infirmier⋅ère à domicile, celui-ci (celle-ci) évalue ses besoins et sa dépendance, via l’échelle de Katz.

L’infirmier⋅ère consigne les informations de la personne âgée dans le dossier infirmier. Ce carnet de bord suit le patient tout au long de sa prise en charge. Ainsi, si plusieurs infirmiers⋅ères s’occupent de lui, ils savent exactement ce dont il a besoin et comment le soigner.

A chaque visite, les infirmiers⋅ères à domicile demandent au patient sa carte d’identité. De cette façon, ils (elles) attestent de leur passage chez lui. La lecture de la carte d’identité est également obligatoire pour bénéficier du tiers payant, c’est-à-dire pour que le patient ne paie pas au moment de la prestation de soins.

Par ailleurs, sachez que les infirmiers et infirmières à domicile suivent des plannings très chargés. Ils ont parfois entre 20 et 25 personnes à visiter par jour ! Certains de ces patients nécessitent des soins à des moments précis de la journée (avant le déjeuner, à une heure fixe tous les jours, etc.). De plus, les déplacements entre chacun des bénéficiaires de soins doivent être optimisés. Les tournées organisées par quartier et par commune font gagner un temps précieux : c’est du temps en plus à passer auprès des patients et de leur famille, pour les écouter et les informer. C’est pourquoi il n’est pas toujours possible pour ces professionnels de la santé de satisfaire les préférences d’horaire de chacun.

6. Combien coûtent les soins infirmiers ?

Si les conditions ci-dessous sont toutes remplies, les soins infirmiers sont gratuits pour le patient ! La mutuelle prend entièrement en charge la rémunération de l’infirmier⋅ère.

La personne âgée est considérée comme dépendante, selon l’échelle de Katz.
Les soins sont prodigués sous prescription d’un médecin.
L’infirmier⋅ère est conventionné⋅e.
L’infirmier⋅ère ne demande pas de ticket modérateur.
L’infirmier⋅ère applique le tiers payant.

La plupart des infirmiers et infirmières à domicile répondent à ces conditions ! D’autres appliquent un ticket modérateur défini et plafonné par l’INAMI.

Vous pouvez savoir si c’est le cas de l’infirmier⋅ère de votre choix, en consultant son profil ou en le (la) contactant sur notre plateforme.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le coût des soins médicaux, le tiers payant et le ticket modérateur, vous pouvez consulter notre article “Réduire les frais des soins de santé”.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

mood_bad
  • Pas encore de commentaire
  • chat
    Ajouter un commentaire