Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Share this post with your friends

5 clés pour des grands-parents babysitteurs au top

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Nous sommes vendredi soir, des amis vous proposent un repas improvisé et vous avez très envie d’accepter mais toutes vos baby-sitters habituelles sont occupées. Vous faites donc appel à vos parents pour vous dépanner en dernière minute et déposez vos enfants chez eux avant de filer à votre diner. Cette situation ne vous est certainement pas inconnue.

Les grands-parents sont régulièrement sollicités pour surveiller nos petites têtes blondes et ils le font généralement avec plaisir ! Cependant, il est toujours bon de garder en tête quelques conseils pour que cela ne nuise pas à la qualité de votre relation. Nous vous donnons 5 clés pour que cela se passe au mieux !

1. La communication 

Même si il s’agit de vos parents, et que vous pensez connaitre leur façon d’éduquer pour l’avoir vécue, il est toujours bon de se mettre d’accord à l’avance sur les règles qui vous tiennent à cœur (ex : nombre d’heures passées devant la télévision). Ils seront sûrement plus laxistes avec vos enfants qu’ils ne l’étaient avec vous. Alors, il vaut mieux en discuter avant plutôt que de se disputer par la suite. Après, certaines règles que vous avez à la maison peuvent être assouplies chez les grands-parents. Qui n’a jamais profité des chocolats de mamy après le diner ?

2. L’expérience

N’oubliez pas que vos parents sont passés par là, et à priori, ils n’ont pas fait du trop mauvais travail avec vous. Cela pourrait être vexant pour eux de recevoir une longue liste de précautions et conseils lorsque vous leur déposez vos enfants. Certes, comme nous venons de le dire, certaines exigences sont importantes à vos yeux et il est utile de les rappeler à vos parents de temps à temps mais pour le reste, faites leur confiance.

3. Les tenir au courant

Comme vous voyez vos enfants tous les jours,  l’évolution de leur humeur peut vous paraitre tout à fait normale, mais ce n’est pas toujours le cas pour tout le monde. Quand vous les confiez à vos parents, cela peut être bien de rapidement faire le point sur ce qu’ils ont vécu durant les derniers jours. Par exemple, si vos deux filles se sont fortement disputées et qu’elles ne s’adressent plus la parole,  si votre fils n’a pas dormi de la nuit ou qu’il a développé une peur des chiens depuis quelques mois alors qu’avant il n’avait aucune problème avec eux. Cela permettra aux baby-sitters exceptionnels de mieux comprendre le comportement de leurs petits-enfants.

4. Faire front commun

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, des sujets de discorde vous en aurez. Si nous pouvons vous donner un conseil, c’est de ne pas les aborder devant vos enfants. Un simple « je t’avais dit de les coucher plus tôt, tu n’en fais toujours qu’à ta tête » peut suffire à  décrédibiliser les grands-parents aux yeux de votre progéniture et jeter un froid dans la famille. Essayer donc plutôt de régler vos différends en tête à tête.

5. Varier les baby-sitters

N’abusez pas de leur gentillesse … Même si vos parents sont souvent disponibles et ravis d’accueillir leurs petits-enfants, il ne faudrait pas que cela devienne un fardeau pour eux ou qu’ils se sentent obligés de vous dépanner, annulant parfois leurs propres plans. De plus, même s’ils en ont le temps et l’envie, surveiller plusieurs enfants peut s’avérer fatiguant pour une personne âgée. Quand vos baby-sitters sont pris, faites donc appel de temps en temps à vos voisins, amis, frères, sœurs, etc. Qui sait, ils seront peut être très heureux de vous rendre service et de passer du temps avec vos enfants !

Enfin, gardez en tête que vos parents sont là pour vous aider et qu’ils veulent vous faire plaisir avant tout. Respirez et essayez de ne pas vous énerver pour des choses qui, au final, sont assez secondaires.  Ils font de leur mieux.

 

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

mood_bad
  • Pas encore de commentaire
  • chat
    Ajouter un commentaire