Comment faire face à la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer ne vous est certainement pas inconnue,  elle provoque des pertes de mémoire importantes, voir dans les stades plus avancés, des sautes d’humeurs  et une incapacité à se débrouiller au quotidien. Elle touche 44 millions de personnes à travers le monde mais malheureusement, à ce jour, aucun traitement miracle n’existe pour y remédier totalement (des médicaments permettent néanmoins d’atténuer les symptômes). Il faut donc apprendre à vivre avec, qu’on soit la personne touchée ou la famille de cette personne.  

My Jack vous donne cette semaine quelques conseils pour traverser cette épreuve et pouvoir continuer de profiter au maximum des bons moments en famille.

Ne pas affronter cela seul 

Voir son père ou sa mère perdre pieds jour après jour est une situation bouleversante. C’est dans ce genre de moment qu’on réalise à quel point il est bon d’avoir quelqu’un sur qui compter. Il peut s’agir des autres membres de la famille, d’un ami proche, … mais c’est important de ne pas tout garder pour soi. Mentionnons également les diverses associations d’aide aux familles comme Alzheimer Belgique, spécialisée dans le soutien aux proches d’un malade. N’hésitez pas à les contacter, ils sont là pour ça ! Dans le même ordre d’idée, faites appel à une aide à domicile ou une infirmière pour vous épauler au quotidien. Dans la mesure du possible, il faudrait que ce soit la même qui vienne à chaque fois, afin de créer une relation de confiance avec la personne âgée.

Restez soudés

Comme nous venons de le dire, la famille peut être un réel pilier pour traverser tout cela. Mais parfois, la maladie devient un réel sujet de discorde, vous n’êtes pas d’accord avec vos frères et sœurs sur les mesures à prendre et cela crée des tensions. Ce ne sera certes pas facile tous les jours mais essayez malgré tout de rester soudés, répartissez-vous les tâches et soyez à l’écoute des besoins de chacun. Cela allégera déjà la situation.

En parler à vos enfants

acti fami

Même si ils sont fort jeunes, les enfants remarquent quand quelque chose n’est pas normal, quand on leur cache quelque chose d’important. On ne vous demande pas d’expliquer en détails ce qu’il se passe dans le cerveau d’une personne atteinte d’Alzheimer, mais essayer de leur faire comprendre simplement la situation. Par exemple, les rassurer quand la personne malade a des sautes d’humeur et qu’elle s’énerve sans raison, leur dire que ce n’est pas de leur faute ou envers eux, mais que c’est la maladie qui agit à la place de la personne. Les enfants sont souvent aptes à comprendre cela mieux qu’on ne le croit.

Sécurisez le lieu de vie

adaptation du domicile

Notre dernier conseil-ci relève plus du niveau pratique que les précédents mais est tout aussi important. Si votre père/mère ne sait plus bien se déplacer, vous pouvez facilement réduire les risques d’accident en quelques gestes. Par exemple, enlever les obstacles dans les couloirs étroits, ou cacher les clés de voiture. Pour d’autres conseils d’adaptation du domicile, n’hésitez pas à lire nos articles à ce sujet.

La liste de nos conseils est bien sûr non exhaustive, il y a beaucoup d’autres choses que vous pouvez mettre en place pour vous simplifier la vie et gérer cette situation au mieux, mais selon nous, c’est déjà un bon début.